Ni / n’y / nie / nies / nient / nid

NI

Cette conjonction de coordination à  connotation négative servant à  joindre des propositions. Elle peut sans problème être répétée dans une même phrase.

Ex. : Sans charme ni grâce, cette fille passait sans être vue ni par les hommes ni par les femmes.

Attention

Parce qu’il s’agit d’une conjonction de coordination, il ne faut habituellement pas mettre de virgule entre les différentes propositions jointes par ni.

Quant à  l’utilisation du pluriel après la conjonction ni, c’est la logique qui commande. Généralement, le nom qui suit est au singulier en raison du sens négatif de ni.

Pour les verbes qui se trouvent auprès des éléments unis par la conjonction, le sens de la phrase demeure le principal indicateur.

Ex. : Ni toi ni moi n’avons obtenu ce que nous désirions.
Ex. : Le champion, ce ne sera ni toi ni moi.

N’Y

Né de la contraction de la particule négative ne et du pronom adverbial y, cet homophone remplace généralement un nom, un lieu, une chose ou un énoncé en y ajoutant une valeur négative.

Ex. : Il n’y a rien à  ajouter, cette conversation est terminée.

NIE

Cette graphie résulte de la conjugaison du verbe nier à  la première et à  la troisième personne du singulier au présent de l’indicatif, au présent du subjonctif ainsi qu’à  la deuxième personne du singulier de l’impératif présent.

Ex. : Cet homme nie avoir commis un crime.

Astuce

Puisqu’il s’agit du verbe nier, il suffit de remplacer nie par l’imparfait niais si le sujet est à  la première personne du singulier ou par l’imparfait niait si le sujet est à  la troisième personne du singulier. Vous saurez ainsi si cette graphie est la bonne.

Pour les graphies nies et nient le principe demeure le même, il suffit d’essayer d’employer le verbe à  un autre temps, à  la même personne.

NIES

Cette graphie est le fruit de la conjugaison du verbe nier à  la seconde personne du singulier du présent de l’indicatif et du présent du subjonctif.

Ex. : Jonathan, nies-tu toujours avoir triché lors de l’épreuve finale?

NIENT

Dernière variante homophonique du verbe nier, celle-ci est issue de la troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif et du présent du subjonctif.

Ex. : Les membres du groupe nient tous faire usage de drogue.

NID

Abri généralement construit par les oiseaux pour y élever leur petits. Métaphoriquement, il peut s’agir d’une appellation pour un logis humain dont on veut souligner le confort et l’intimité.

Ex. : Chaque espèce d’oiseau construit son nid d’une façon particulière.

Pour s’exercer

  1. J’ai cherché Marc partout dans l’école, il _____ est pas.
  2. Je ne peux pas croire que tu _____ avoir fait un geste aussi généreux.
  3. _____ chat _____ chien ne sont acceptés dans cet immeuble.
  4. Ces jeunes hommes _____ la paternité de ce projet.
  5. _____ Luc _____Pierre _____ échappera bien que tous deux _____ avoir participé au complot.
  6. À la veille de la naissance de son premier enfant, Marie prépare un petit _____ douillet. Il _____ manque rien, _____ élément essentiel _____ babiole.

Réponses

  1. n’y
  2. nies
  3. Ni / ni
  4. nient
  5. Ni / ni / n’y / nient
  6. nid / n’y / ni / ni