Abréviations, acronymes, sigles et symboles

Abréviation

Retrancher certaines lettres d’un mot pour sauver du temps et/ou de l’espace.

Il existe différentes façons d’abréger un mot ou une locution :

Par initiale :

Seule la première lettre du mot est conservée, on la fait suivre d’un point abréviatif.

Ex. M. (monsieur), p. (page), s. (siècle)

Par suppression des lettres finales :

Ce type d’abréviation coupe mot, généralement devant la voyelle de l’avant-dernière consonne. Il faut faire suivre la dernière lettre par le point abréviatif.

Ex. ex. (exemple), tél. (téléphone), app. (appartement)

Par contraction :

L’abréviation par contraction supprime la plupart des lettres d’un mot pour garder l’initiale et la lettre finale. Parfois, pour des raisons de clarté, quelques lettres médianes sont conservées.

Comme la lettre finale est conservée, le point abréviatif n’est pas requis.

Ex. Mme (madame), 1er (premier), Me (maà®tre)

Acronyme

Un acronyme est l’abréviation d’une suite de mots dont on ne garde que les initiales. Il se prononce comme un mot.

Ex. cégep, Unesco, Unicef, radar, sida

Sigle

Comme l’acronyme, le sigle est composé de l’initiale d’une suite de mot. La différence est que le sigle se prononce alphabétiquement, il faut dire chacune des lettres plutôt que de le prononcer comme un mot.

Ex. AM, PM, UQTR, FTQ

Dans le cas des symboles représentant des unités de mesure ou des unités monétaires, on sépare le chiffre (ou la fraction) du symbole par un espace.

Symbole

Le symbole est un signe qui, par convention, prend la valeur d’un mot. Ils ne prennent pas de point abréviatif.

Ex. km, $, %, H, kg

LE PLURIEL

À l’exception de quelques abréviations consacrées par l’usage, les formes abrégées des mots ne portent pas la marque du pluriel.

ACCENTS ET TRAITS D’UNION

Les formes abrégées conservent les accents et les traits d’union

EN FIN DE PHRASE

Lorsqu’une abréviation se terminant par un point se trouve en fin de phrase, le point abréviatif remplace le point final.