Les adjectifs de couleur employés comme nom

On reconnaà®t l’emploi comme nom d’un adjectif de couleur par la présence d’un déterminant (le, la, ce, cet, cette, les, un, une, etc.) placé juste devant l’adjectif.

UN SEUL MOT

Un adjectif de couleur, lorsqu’il est employé comme nom, prend la marque du nombre.

Ex. : Les verts de cette plante grasse rehaussent les jades de mon mobilier.

NOM DE COULEUR ET UN ADJECTIF

Un adjectif de couleur auquel on ajoute un adjectif qualificatif (épithète) peut aussi être employé comme nom. Il faut alors accorder en nombre l’adjectif qualificatif avec le nom de couleur.

Ex. : Les rouges clairs et les ocres chaleureux rendent cette pièce accueillante.

NOM DE COULEUR ET UN NOM

Un adjectif de couleur peut aussi être qualifié par un nom. Le nom de couleur prend alors la marque du nombre, mais l’autre nom demeure invariable.

Ex. : Ce rouge cerise te va à  ravir. Tu pourrais y assortir des verts forêt.

TRAIT D’UNION ET CONJONCTION

Lorsqu’un nom de couleur contenant un trait d’union ou la conjonction et est employé comme nom, il demeure invariable.

Ex. : Les poivre et sel des chevelures matures attirent le regard de cette jeune femme.
Ex. : Les vert-de-gris qu’étale cette tuyauterie m’inquiètent.

Pour s’exercer

Accordez, si nécessaire, les adjectifs de couleur employés comme nom.

  1. Les rouge qui strient le ciel dans le soleil couchant m’émerveillent.
  2. Le peintre est reconnu pour ses jaune vivifiant.
  3. Cette nappe lie-de-vin enjolive bien la pièce.
  4. Méfiez-vous des vert bouteille, c’est un conseil d’amie.
  5. Les ocre, les vert profond, les feuille-morte et les jaune maïs de ce tableau me ravissent chaque fois.

Réponses

  1. rouges (un seule mot)
  2. jaunes vivifiants (couleur + adjectif)
  3. invariable (trait d’union)
  4. verts bouteille (couleur + nom)
  5. ocres, verts profonds, feuille-morte, jaunes maïs